Morphologie


      L’orque appartient à la famille des delphinidés, dont elle est la plus grande représentante.


Ce mammifère marin est reconnaissable par sa couleur noire sur le dos et blanche sur la face ventrale.

Des tâches blanches bien spécifiques sont également à noter. Une tâche blanche, nommée « tache oculaire » se trouve à l’arrière du coin supérieur des yeux. La deuxième, de couleur grisée, se trouve dans une zone appelée « la selle »  à l’arrière de l’aileron dorsal et descend jusqu’aux flancs.

Tout comme chez l'homme, les cas d’albinisme sont rares. Certains spécimens ont tout de même été aperçus entre 1923 et 1929.

Taille, poids, nageoires : les différences entre mâles et femelles


Orque mâle

Orque femelle


La particularité de cette espèce est la forte différence de morphologie entre les mâles et les femelles.

 

       La première disparité est celle de la taille et du poids. Après 10 ans, la croissance de la femelle se ralentit fortement alors que celle du mâle continue, ce qui explique cette importante différence de taille.

Les orques femelles ont une taille qui varie entre 5 et 6 mètres de long pour un poids allant de 2.5 tonnes à 3 tonnes.

Les mâles adultes quant à eux ont une taille comprise entre 7 et 8 mètres et pèsent entre 4 et 5 tonnes.

      

          La caractéristique physique qui permet le mieux de reconnaitre un mâle d’une femme est la taille de l’aileron dorsal. La taille des nageoires pectorales et caudales varient également selon le sexe, et sont plus larges chez le mâle adulte.

La nageoire dorsale d’un mâle adulte est souvent ondulée sur son bord postérieur et peut atteindre les 1 mètre 80. Celle des femelles (et des mâles immatures) ne dépasse pas les 90cm.